La constellation du cordonnier

La scénographie La constellation du cordonnier programmé à LaGalerue, ancienne échoppe de cordonnerie devenue vitrine d’art contemporain, pose la question : « Où passent nos rêves ? » et fait référence à l’histoire de cette boutique, aux passants dont l’ombre à glissé sur la vitrine. Le pas est le lien entre la rue et la sculpture. Le poème «La nuit éclaire nos jours, nos vies solaires», tisse la trame de fond de cette installation.

La constellation du cordonnier posée sur le bitume comme un étendard poétique, transforme LaGaleru en étoiles. Chemins des passants, elles guideront le voyageur-spectateur dans un sillage sculptural. La banalité d’un trajet quotidien piétine les songes de la nuit. Qu’en reste-t-il au réveil ? Un nuage d’écailles de lune qui collent encore un peu sous la semelle et se dispersent dans l’air du matin. Désossées puis recomposées, comme on décortique le sens d’un rêve pour comprendre son message symbolique, les chaussures sculptées s’offrent à l’imaginaire des passants. LaGaleru nous invite à oser nos rêves les plus fous.

LaGaleru, vitrine municipale d’art contemporain montre des projets artistiques qui questionnent ou provoquent le citoyen: interventions expérimentales, travail artistique, installations ou actions stimulantes pour la ville, ses habitants, pour l’art et la société.
Du 27 mars au 13 mai 2017 Installation visible 24h / 24 et 7j /7 A LaGaleru et LaGaleru des Chemins