Tes mots secrets, taille douce et bois, 31x41 cm, série Soeurs, 2020

Les îliennes
Le vert, le bleu, le violet, le vermillon, un certain jaune. La finesse d’un noir, sa brutalité. La douceur transparente du rose. Ces couleurs portent une charge symbolique dont l’harmonie apaisante ou agité produira le sens. Elles sont la mémoire du paysage et notre premier vocabulaire.
Entrer dans un livre c’est parfois entrer dans ce grenier au sommet de notre maison mémoire. Le livre « Tu m’avais dit Ouessant » de Gwenaëlle Abolivier m’a fait entrer en souvenir. C’est reprendre une route dont on connaît les couleurs par cœur même les yeux fermés. Mon enfance est un Finistère bleu outremer.
Ile sentinelle, Ouessant figure de longue date parmi les secteurs de navigation les plus denses de France. Elle abrite une autre sentinelle indispensable à notre vie : l’abeille noire sauvage. Cette abeille noire est l’ambassadrice de mes recherches car c’est elle qui nous fait la vie en technicolor.
Ouessant est l’île des femmes, elles ont sculpté les champs, les murets de pierres, telles les abeilles elles ont bâti une île à leur échelle.

Dans cette série, l’île, l’abeille, les femmes de marins et les souvenirs d’enfance sont une seule figure, le visage de la sororité.

Grand deuil, taille douce et bois, 31x41 cm, série Soeurs, 2020
Ton rayon, ma reine, taille douce et bois, 31x41 cm, série Soeurs, 2020
L'enfance ma reine, taille douce et bois, 31x41 cm, série Soeurs, 2020
Celle du vent, taille douce et bois, 31x41 cm, série Soeurs, 2020
Le faisceau, 1sur4, taille douce et bois, 2020_v3_
Le faisceau,2sur4, taille douce et bois, 31x41 cm, série Soeurs, 2020
nuit blanche, taille douce et bois, 31x41 cm, série Soeurs, 2020
Soeur, taille douce et bois, 31x41 cm, série Soeurs, 2020
La belle attente, taille douce et bois, 31x41cm, série Soeurs 2020
Petite lune,taille douce et bois, 31x41cm, série Soeurs 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit8 , taille douce et bois, 2020

La nouvelle Shéhérazade
Dans mon processus de création tout vient du paysage (même urbain) et l’œuvre se fait dans cette suite logique : la récolte, la composition et le récit. Les images naissent sur la presse et s’épaississent de références en sortant de l’atelier. Sur mon chemin d’atelier,tous les jours, je croise le visage de Fanny Ardant en affiche avec la sortie du film ADN de Maïwenn. Alors quand Valérie Masson Delmotte, mon modèle en étude prend un faux airs de Fanny Ardant jouant  la Shéhérazade : c’est le principe des poupées russes qui s’infiltre dans l’œuvre. L’imprévu surgit dans la technique : du fait de l’essuyage de l’encre, le tirage en taille douce sera toujours un peu unique, et très différent dès lors que je laisse plus ou moins d’encre sur la plaque gravée. Ce jeu de sculpter l’encre avec les doigts éclaire les traits d’un visage nouveau et pourtant toujours celui de ma climatologue. C’est la même matrice mais ce deuxième tirage sur papier Fabriano transforme Valérie Masson Delmotte. Cette suite est tellement logique que je décide de garder la belle apparition. En effet, je fais le portrait de la coprésidente du groupe n°1 du GIEC, chargée de réunir les rapports des experts du monde entier en vue de la publication et ensuite de la synthèse de ce rapport pour les dirigeants et au détour de la presse, et de l’influence du contexte, elle devient cette nouvelle Shéhérazade, la conteuse des milles et unes nuits, celle qui si elle ne raconte pas meurt.
Les grains de pollen de châtaignier ont l’échelle parfaite pour éclairer d’étoiles les nuits de La Shéhérazade. Ce concentré de jaune ajoute la touche de réel dans cette fiction à épisodes. Les abeilles sont dans leurs nids, novembre étire sa nuit chaque jour de quelques minutes supplémentaires. Nous plongeons dans un bleu mauve, cette couleur entre chien et loup qui enveloppe mon regard. L’œil sauvage est là sous chaque portrait, il symbolise la porte d’entrée du réel dans l’imaginaire.

La nouvelle Shéhérézade, nuit 1, taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 2 , taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 3 , taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 4 , taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 5 , taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 6, taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 7 , taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 9, taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 10, taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 11, taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 12 , taille douce et bois, 2020
La nouvelle Shéhérézade, nuit 13, taille douce et bois, 2020